Galoux qui coud pour les petits et les grands

Les boutonnières c’est facile!

Si si, tu ne veux peut-être pas me croire mais réaliser une boutonnière surtout avec nos machines actuelles, c’est très simple. Comment réaliser ses boutonnières sans prise de tête? Je vais te montrer et démystifier tout cela 😉 .

Pourquoi les boutonnières font si peur? J’ai pu constater que s’il y a bien un truc que les couturières, même expérimentées, ne veulent pas faire, ce sont les boutonnières. Lorsque je prenais des cours de couture du soir, certaines de mes collègues qui réalisaient des super trucs préféraient laisser notre professeur faire leurs boutonnières à leur place. Et je reçois plein de photos de vos petites robes Sophie mais avec des pressions à la place des boutonnières! La principale raison que je vois c’est que les boutonnières sont les dernières choses que l’on réalise sur notre création et qu’en plus on doit faire un trou dans notre tissu alors on a peur de tout gâcher!

Mais tant que tu n’as pas coupé ton tissu, tu peux toujours défaire et refaire ta boutonnière si elle ne te va pas. Si si c’est possible. Et puis si tu l’as coupé, tu peux la faire à la main! Donc n’aie pas peur et ose , c’est facile!!!

réussir ses boutonnières c'est facile

Avant de commencer

Quel type de machine as-tu?

Il y a trois types de machine:

  • celles qui font les boutonnières toutes seules: on met notre tissu sous le pied presseur, on sélectionne le point qui va bien et hop ça avance tout seul.
Boutonnières en 1 étape
Boutonnière en 1 coup
  • Celles avec un point en 4 temps. C’est à dire que tu dois sélectionner le point correspondant à chaque étape.
Boutonnières en 4 étapes
Boutonnière en 4 étapes
  • Et celles qui n’ont rien de particulier pour les boutonnières et dans ce cas, tu dois faire avec le point zig-zag.

Mais je vous explique tout dans cet article.

Quelle longueur de boutonnière?

Il va te falloir choisir un bouton. Et selon la taille de celui-ci, tu peux déterminer la taille de ta boutonnière. Soit tu as de la chance et tu as un pied presseur comme celui-ci. Dans ce cas, tu places ton bouton dedans et la machine fera la bonne longueur de boutonnière.

Soit, tu dois faire une addition:

diamètre du bouton (mm) + épaisseur du bouton (mm) +2 = largeur boutonnière

Si vraiment tu veux vérifier ton calcul de tête, tu peux rentrer tes valeurs ci-dessous

Dans quel sens faire sa boutonnière?

La boutonnière doit être sollicitée dans le sens de sa longueur, sinon le bouton risque de sortir tout seul. Par exemple, sur une chemise, les boutonnières sont horizontales car si la chemise est un peu juste, le tissu va tirer dans le sens de la largeur de la chemise.

Dans quel sens réaliser ses boutonnières

Tu dois préparer ton tissu!

Si cela est nécessaire, tu as préparé le tissu en l’entoilant lors du montage. Si les tissus sont fins, fragiles ou élastiques, il faut les renforcer pour solidifier la boutonnière. Tu peux mettre sur ton tissu un entoilage généralement thermocollant (on parle par fois de vlieseline, c’est la marque la plus connue d’entoilage).

C’est une étape à ne pas négliger même s’il faut prendre le temps de sortir le fer à repasser 😉 . Elle te permettra d’avoir un joli résultat qui dure dans le temps.

Tu peux tracer une ligne à la craie, au savon ou au stylo « frixion » pour indiquer sur ton tissu la position de ta boutonnière.

Tu dois faire un test

Avant de te lancer sur ta vraie création, je te conseille de tester sur des chutes de tissus. Prend la même configuration que sur ton ouvrage pour voir comment ta machine et ton tissu réagissent.

Prépare ta machine

Je vais t’expliquer comment fonctionne en général les machines, mais le mieux ça reste de sortir ton manuel d’utilisation ;).

Il faut d’abord changer ton pied presseur pour prendre celui des boutonnières, un de ces deux là, en règle général, il est fournit avec ta machine:

les pieds presseurs pour boutonnières

Ensuite, si tu as une machine qui réalise les boutonnières en un coup, tu dois descendre la tirette pour boutonnière. C’est une petite tirette télescopique qui permet de faire une butée pour indiquer à la machine si elle est arrivée aux extrémités de la boutonnière. Elle doit se trouver entre les deux petits repères de ton pied.

Petit avertissement, quand tu reviendras à un autre point, si ta machine bipe dans tous les sens, ce n’est pas qu’elle va exploser, c’est simplement que tu n’as pas bien remonté cette tirette. C’est pas mal de garder l’info en tête pour ne pas être surpris 😉

Puis sélectionne le point boutonnière.

A ta machine de travailler

Pour les machines en 4 temps

Règle la longueur de ton point entre 0 et 1 (plus tu te rapproches de 0 et plus ton point sera serré), et une largeur de point entre 5 et 7.

Selon les machines, l’ordre des étapes va changer. Par exemple, ma machine va commencer par réaliser le côté gauche en avec des point zig-zag serrés. Pour cela, elle va avancer jusqu’au bout pied, je dois donc positionner mon tissu sur l’arrière de la boutonnière. Elle fait ensuite les points larges de l’extrémité devant (étape 2). Puis à l’étape 3, elle va revenir en arrière puis on fini par l’étape 4, le point de l’extrémité arrière. Mais d’autres machines vont commencer par faire les points d’extrémités, puis reculer et finir par la marche avant.

Peu importe l’ordre dans lequel fonctionne ta machine, il faut juste que tu saches comment elle fait, pour placer ton tissu comme il faut (sur l’avant ou l’arrière de ta marque ). Pour cela, rien de tel que de faire un essai.

Dans tous les cas, pour changer d’étape, pense bien à relever ton aiguille avant de tourner le bouton, sinon tu risquerais de la tordre et d’abîmer ta machine.

Pour arrêter ta couture, tu n’as rien de particulier à faire. Les points sont suffisamment serrés, il n’est pas nécessaire de faire un point arrière comme pour une couture droite. Alors coupe tes fils et ce sera bon.

Pour les machines en 1 étape

Comme pour celles en 4 étapes, chaque machine a son fonctionnement, et pour bien la comprendre, un essai et lire le manuel reste le plus simple.

Mais généralement, c’est encore plus simple que les versions 4 points: tu viens placer ton tissu au milieu de la boutonnière, tu sélectionnes le point boutonnière que tu veux et ta machine va avancer et reculer en faisant un point droit pour repérer les extrémités de votre boutonnière grâce à la tirette. Puis elle va venir réaliser les points zig-zag sans que tu aies à intervenir.

Pour les autres machines

Si ta machine n’a pas de point de boutonnière, tu peux venir faire des points zigzags serrés de part et d’autre de ta marque de boutonnière avec ton pied standard. Lorsque tu arrives à une des extrémités, tu élargis ton point au maximum et tu réduis sa longueur à 0 pour faire les points des extrémités. Puis tu remets les longueurs et largeurs comme pour la première ligne et puis tu repars dans l’autre sens. Puis tu finis avec la deuxième extrémité.

Ne reste plus qu’à couper!

Si tu n’es pas satisfaite de ta boutonnière, tu peux encore la découdre et la recommencer.

Si tu es fière de toi :), plus qu’à couper le tissu. Pour cela, j’utilise mon découd-vite ( c’est mon meilleur ami 😉 viens voir pourquoi ici) mais je procède petit bout par petit bout en ressortant la pointe avant de couper pour être sûr de ne pas allez trop vite et de maîtriser la trajectoire. Si tu veux ajouter une barrière de sécurité supplémentaire, tu peux mettre une aiguille devant l’extrémité et perpendiculairement à ta boutonnière. Comme cela, si ton découd-vite ou tes ciseaux dérapent, ils seront arrêtés par l’épingle avant de couper l’extrémité de ta boutonnière.

Ce n’est pas si difficile 😉 , maintenant à toi!

Si tu veux recevoir les prochaines astuces couture directement dans ta boite mail pour ne pas les rater, inscris toi ci-dessous et suis moi sur ton réseau préféré. A bientôt!

N'hésitez pas à partager
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
    Partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.